Nous, électeurs, nous avons le pouvoir d’imposer pacifiquement à la classe politique française notre système de gouvernance lors des élections présidentielles de 2017

Citoyen français conscient de la dérive politique en France, de la nécessité d’agir concrètement, rapidement pour une pratique réelle de la démocratie, convaincu de la vertu de l’action collective, j’invite tous ceux qui souhaite une évolution politique d’ampleur à développer la proposition d’action démocratique que je nomme

A.M.A.  ABSTENTION MASSIVE ACTIVE FRANCE  2017.

Cette proposition ambitieuse est incomplète, elle a besoin de la participation du plus grand nombre pour l’amender et l’aboutir. Son sens véritable repose justement sur la participation collective.
En outre, elle ne doit pas être une nouvelle forme de prise de pouvoir de quelques-uns ou d’un seul sur le plus grand nombre mais elle doit donner au plus grand nombre de la responsabilité et de la capacité d’agir, de s’exprimer en vue d’une gouvernance du bas vers le haut et cela grâce notamment au potentiel de la communication numérique.
Je fais pour le moment le choix de l’anonymat est fait d’une part pour permettre au projet de se construire autour du sens plutôt qu’autour d’une personne et d’autre part pour des raisons de sécurité.

Mise en garde :  en cas de victoire de A..M.A. France au élections de 2017, étant donné les risques d’insécurité lié au terrorisme en France aujourd’hui, il sera expressément demandé au gouvernement en place de maintenir la défense nationale à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pendant la durée de la transition.

Moyens :
1 –
Générer démocratiquement par consultation numérique et délibération collective entre électeurs à l’aide des associations citoyennes politiques alternatives de France : 12 lois fondamentales dont 2 d’extrême gauche, 2 de gauche, 2 de centre gauche, 2 de centre droit, 2 de droite, 2 d’extrême droite.

2 – Choisir un collège de transition composé de techniciens partisans de A.M.A. FRANCE  2017 : économistes, sociologues, politologues, écologistes, scientifiques, administrateurs, travailleurs, chercheurs, artistes, ouvriers… dont le rôle sera d’appliquer les 12 lois fondamentales lors de la prise du pouvoir en 2017.

3 – Choisir un collège de coordination avec un ou une coordinateur central.

4 – Comptabiliser 80 % d’abstention au second tour de l’élection présidentielle.

5 – Dès le soir du second tour, organiser une occupation pacifique à long terme (minimum 30 jours) des espaces publics autour des organes d’état de la capitale et de province : Elysée, Matignon, Ministères Intérieur, Economie…, Assemblée nationale, Sénat, Conseil d’état, Services secrets, Préfectures, Hôtels de région …

6 – Obtenir l’annulation du scrutin, le départ du gouvernement sortant.

7 – Mettre en place le collège de transition et  le collège de coordination. Appliquer les 12 lois fondamentales dans un délais court et organiser un nouveau système politique participatif de gouvernance du pays.

Buts :

  1. Faire évoluer radicalement la France d’un grand pas dans un court terme. Changer de système politique de gouvernance. Débuter la démocratie du bas vers le haut. Aller au devant de la catastrophe écologique, économique, humaine qui s’approche.
  1. Ne pas subir l’obligation de voter au second tour de l’élection présidentielle de 2017 pour Hollande, Sarkozy, Valls, Juppé ou Le Pen. Soustraire l’état français au lobby de la classe et des partis politiques, au lobby du capital et des grands entrepreneurs.
  1. Engager une grande majorité de français dans un même élan. Insuffler une atmosphère positive et solidaire à notre pays. Renverser la décision des divers pouvoirs de ne plus tenir compte de l’expression des Français.

Consultation numérique des électeurs :

– Inventer la consultation numérique à l’échelle du pays : site, logiciel, questionnaire interactif…
– Mise au point et diffusion d’un questionnaire permettant d’éclaircir 12 lois fondamentales
– Réunions publiques de concertation, d’organisation par les associations citoyennes politiques alternatives.

 Propositions ouvertes non exhaustives de lois fondamentales :

Ces propositions servent de base de réflexion, elles doivent être remises en question, de nouvelles doivent s’y ajouter ou les remplacer selon la concertation démocratique.

1 – Loi républicaine :

  • – Abrogation de la Vème République.
  • – VIème République avec Nouvelle constitution créée par le peuple consulté

2 – Loi électorale :

  • Majorité absolue à tous les scrutins électorales : comptabilisation du vote blanc en tant que suffrage exprimé à l’égal des autres candidats (51% de blancs = annulation et report du scrutin et renvoi des candidats, annulation du referendum)
  • Mise en place numérique de la consultation populaire à fréquence régulière.
  • Référendum à partir de un million de signatures pétitionnaires

 3 – Loi économique :

  • – Séparation des banques de dépôt et de spéculation
  • – Transparence des comptes publiques et privés
  • – Limitation des dividendes, du bénéfice net des entreprises à … % du chiffre d’affaires
  • – Encadrement de la finance.
  • – Taxation du CAC 40 (Taxe Tobin).
  • – Interdiction du lobbying.
  • – Retrait de l’accord TAFTA
  • – Imposition sur le revenu plafonnée à … %
  • – Interdiction d’exercer en France pour toute entreprise pratiquant l’évasion fiscale

 4 – Loi sociale :

  • – Salaire garanti pour tous financé par la taxation financière, le RSA, l’Assurance chômage, la retraite.
  • – Préservation du système de contribution, cotisation, redistribution pour la protection sociale.

 5 – Loi sociétale :

  • – Immigration raisonnée
  • – GPA – PMA
  • – Conseil d’éthique sur la production industrielle

 6 – Loi énergétique :

  • – Sortie du nucléaire
  • – Développement et application des recherches sur l’énergie renouvelable propre

 7 – Loi alimentaire :

  • O.G.M. ; Graines ; Sucre …

 8 – Loi sur la défense nationale :

  • – Sécurité intérieure.

………..

Je vous serais particulièrement reconnaissant de me dire très simplement si vous estimez que ce projet est totalement absurde ou bien s’il mérite d’être ré-évalué à travers un échange collectif. J’insiste pour dire que je ne propose que la très large base de ce projet et que sa réalisation repose sur la créativité de tous ceux qui voudront m’aider à le développer.

Il me semble que le pouvoir centralisé en politique moderne doit aujourd’hui être une pouvoir de coordination et non de subordination.

Le peuple est de plus en plus informé et formé ou en mesure de l’être grâce au potentiel de la communication numérique et aux nombreuses associations politiques citoyennes alternatives, il me semble donc qu’un nouveau pouvoir centralisé en politique moderne devrait s’exercer selon cinq vecteurs.

  1. Détecter, reconnaître ce qui est juste pour le bien commun et bénéfique à tous.
  2. Transmettre par des moyens pédagogiques objectifs les connaissances nécessaires permettant au plus grand nombre de comprendre et choisir librement sans influences.
  3. Inciter le plus grand nombre à apprendre, à s’exprimer, à se responsabiliser et à participer à la démocratie directe par la consultation numérique fréquente.
  4. Écouter et respecter les élans et décisions majoritaires.
  5. En cas d’impossibilité de consulter la population pour une raison temporelle ou technique lors par exemple d’une menace grave pour l’intégrité de la nation, décider lui-même selon son évaluation de ce qui est juste pour le bien commun et bénéfique à tous.

Ce pouvoir devient donc un pouvoir de coordination plutôt qu’un pouvoir du subordination.

Je suis convaincu que chaque mouvement alternatif accomplit un travail absolument utile de son côté mais je suis encore plus convaincu qu’il est urgent à un an et quelques des élections présidentielles de 2017 de générer une action de grande ampleur commune, collective et populaire rassemblant l’énergie du plus grand nombre.

Une telle proposition peut paraître utopique, dangereuse mais j’ai le sentiment qu’un choix fondamental est à faire aujourd’hui entre un projet positivement renversant et la soumission définitive au projet du capitalisme libéral.

La première marche du grand escalier est la plus importante de toutes.

Contact :     a.m.a.france2017@gmail.com

Une réflexion sur “Nous, électeurs, nous avons le pouvoir d’imposer pacifiquement à la classe politique française notre système de gouvernance lors des élections présidentielles de 2017

  1. Bonjour,

    Il y a un bon début et bonnes idées là dedans mais j’ai un peu de mal avec le 1 des moyens, je crois qu’il faudrait que tu développes un peu (ainsi lu, aie ça ferait presque peur lol nous n’avons pas tous le mm niveau).
    J’ai écrit un petit article me sentant plus que motivée pour réaliser cette grande entreprise tant attendue et nécessaire aujourd’hui.
    http://teknofeels23.org/spip.php?article242
    A très bien tôt…
    Nath

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s